Prééclampsie Symptômes causes conséquences et remèdes naturels
ARTICLES SCIENTIFIQUE

Prééclampsie: remèdes naturels, symptômes,causes, conséquences

Qu’est ce que la prééclampsie?
La prééclampsie est une complication de la grossesse caractérisée par une hypertension artérielle et des lésions des autres organes, le plus souvent le foie et les reins. Elle commence généralement après 20 semaines de grossesse chez les femmes dont la tension artérielle était normale.Chaque année en France, 40 000 femmes sont touchées par cette maladie.
Lorsqu’elle n’est pas traitée, la prééclampsie peut être dangereuse, voire mortelles, pour vous et votre bébé. Si vous avez une prééclampsie, le remède le plus efficace est l’accouchement. Même après avoir accouché, cela peut encore prendre un certain temps pour que votre état s’améliore.
Si la prééclampsie est diagnostiquée trop tôt pour accoucher, vous devrez prendre une décision difficile. Votre bébé a besoin de plus de temps pour mûrir, mais vous devez éviter de vous exposer, vous et votre bébé, à un risque de complications graves.
Rarement, la prééclampsie se développe après l’accouchement d’un bébé. Lorsque cela arrive, on parle de prééclampsie postnatale.
 
Je suis enceinte et ma tension artérielle monte, que dois je faire?
Voici la meilleure solution naturelle pour guérir de l’hypertension artérielle pendant la grossesse. Le traitement naturel que nous vous proposons pour guérir l’hypertension artérielle est essentiellement composé de tisanes naturelles. C’est un remède naturel efficace, rapide et durable qui vous permettra de retrouver une tension artérielle normal. Son effet est rapide et surtout durable.est constitué de plusieurs tisanes dont les principes actifs favorisent la dilatation des artères et donc la baisse de la pression artérielle. Ces tisanes aide à éliminer la rigidité des vaisseaux sanguins en les rendant plus souples. Le remède naturel agis également sur les reins et favorisent l’élimination d’eau et de sel. Il permet aussi de lutter contre le stress, l’insomnie et les palpitations. Il vous permettra de vivre une grossesse paisible et normale.
Pour découvrir notre remède naturel contre l’hypertension artérielle pendant la grossesse, cliquez ici.
Pour découvrir notre remède naturel pour faciliter l’accouchement, cliquez ici.

HYPERTENSION


 
Quels sont les causes de la prééclampsie?
Les causes de la prééclampsie restent inconnues. Elles ont suscité quelques théories et certaines caractéristiques plus courantes ont été relevées parmi les personnes touchées, mais aucun facteur suffisamment fiable ne permet de savoir avec précision qui développera une prééclampsie.
Nous connaissons certains facteurs de risque. Par exemple, la prééclampsie a tendance à se retrouver au sein d’une même famille, tout comme l’hypertension chronique. Elle s’observe plus fréquemment dans certains groupes ethniques qui sont particulièrement susceptibles à l’hypertension artérielle, notamment les personnes d’ascendance africaine. Cela pourrait suggérer que les personnes qui ont une prédisposition héréditaire à l’hypertension artérielle sont davantage aptes à contracter une prééclampsie.
Les facteurs de risque connus de prééclampsie sont :
l’âge (plus de 40 ans ou moins de 20 ans);
la première grossesse;
un antécédent de prééclampsie;
une grossesse multiple (par ex. des jumeaux, des triplés);
des ancêtres africains ou amérindiens;
des antécédents familiaux de prééclampsie;
le diabète;
des antécédents d’hypertension artérielle, de maladie rénale ou de désordres hématologiques (des cellules sanguines);
Surpoids avant la grossesse.
 
Quels sont les symptômes de la pré-éclampsie?
Ils font partie de la définition de la maladie :
hypertension artérielle : une TA supérieure à 14/9 au repos affirme une hypertension artérielle gravidique. La précocité et l’importance de cette HTA sont des facteurs de mauvais pronostic, pouvant entraîner une mort foetale in utero ou une hypotrophie foetale ;
protéinurie ;
prise de poids ;
oedèmes ;
céphalées ;
bourdonnements d’oreille ;
somnolence ;
troubles oculaires : diminution de l’acuité visuelle, parfois amaurose (cécité) subite qui régressera sans séquelle, mouches volantes, diplopie (vision double) ;
bouffissure des paupières.
 
Comment se fait le diagnostic d’une prééclampsie?
La prééclampsie s’identifie les plus souvent par ses symptômes.
Si une femme enceinte a une pression artérielle qui dépasse certains niveaux (140 mm Hg et 90 mm Hg) et qu’elle présente une protéinurie (des protéines dans les urines), elle est atteinte d’une prééclampsie légère. En présence de protéinurie, si la pression artérielle augmente davantage (plus de 160/110 mm Hg), et que d’autres symptômes apparaissent (comme des maux de tête, des problèmes oculaires, de la douleur abdominale ou un retard de la croissance du bébé, il s’agit de prééclampsie sévère.
Si elle a une crise convulsive, il s’agit d’une éclampsie. Si la fonction hépatique, rénale ou hématologique est anormale, la femme est atteinte du syndrome HELLP.
 
Quels sont les complications de la préeclampsie?
Plus votre prééclampsie est grave et précoce, plus les risques pour vous et votre bébé sont élevés. La prééclampsie peut nécessiter un travail et un accouchement induits.
L’accouchement par césarienne peut être nécessaire si des conditions cliniques ou obstétricales nécessitent un accouchement rapide. Sinon, votre médecin peut recommander un accouchement vaginal programmé. Votre obstétricien vous parlera du type d’accouchement adapté à votre condition.
Les complications de la prééclampsie sont:
-L’éclampsie: C’est une crise convulsive typique survenant au 3° trimestre de la grossesse, au cours du travail, ou après l’accouchement, et associée à une hypertension artérielle. La mort du foetus en est une conséquence possible, la vie de la mère est également en danger.
-Restriction de croissance fœtale: La prééclampsie affecte les artères transportant le sang vers le placenta. Si le placenta ne reçoit pas assez de sang, votre bébé pourrait recevoir un apport insuffisant en sang et en oxygène et moins de nutriments. Cela peut entraîner une croissance lente appelée restriction de croissance fœtale, faible poids à la naissance ou naissance prématurée.
-Naissance prématurée: Si vous avez une prééclampsie avec des symptômes graves, vous devrez peut-être être accouché prématurément pour vous sauver la vie, à vous et à votre bébé. La prématurité de l’accouchement peut conduire à la respiration et à d’autres problèmes pour votre bébé. Votre médecin vous aidera à comprendre quel est le moment idéal pour votre accouchement.
-Rupture du placenta: La prééclampsie augmente le risque de décollement placentaire, une condition dans laquelle le placenta se sépare de la paroi interne de votre utérus avant l’accouchement. Un décollement important peut provoquer des saignements abondants qui peuvent mettre la vie en danger, tant pour vous que pour votre bébé.
-Le Syndrome HELLP: qui signifie hémolyse (destruction des globules rouges), taux d’enzymes hépatiques élevés et faible nombre de plaquettes. Il est une forme plus grave de prééclampsie et peut rapidement mettre la vie en danger, tant pour vous que pour votre bébé. Il peut apparaître soudainement, même avant la détection de l’hypertension artérielle, ou sans aucun symptôme.
-D’autres dommages aux organes. La prééclampsie peut endommager les reins, le foie, les poumons, le cœur ou les yeux et peut provoquer un accident vasculaire cérébral ou une autre lésion cérébrale. Le nombre de lésions causées aux autres organes dépend de la gravité de la prééclampsie.
-Maladie cardiovasculaire: La prééclampsie peut augmenter le risque de maladies cardiaques et vasculaires (cardiovasculaires). Le risque est encore plus grand si vous avez eu la prééclampsie plus d’une fois ou si vous avez eu un accouchement prématuré. Pour minimiser ce risque, essayez, après l’accouchement, de maintenir votre poids idéal, mangez une variété de fruits et de légumes, faites de l’exercice régulièrement et ne fumez pas.

Comment prévenir la prééclampsie?
La prise d’aspirine à faible dose (150 mg) permettrait de réduire de 62% du taux de pré-éclampsie avant terme.
Prendre une faible dose d’aspirine avant le coucher pourrait réduire le risque de pré-éclampsie, selon les résultats d’une étude publiée dans la revue médicale New England Journal of Medicine
Les scientifiques ont constaté une incidence plus faible du développement de la maladie chez les femmes prenant de l’aspirine que celles qui étaient traitées par un placebo. Une pré-éclampsie s’est produite chez 13 participants (1,6%) dans le groupe aspirine, contre 35 (4,3%) dans le groupe placebo.
“Cette vaste étude est la preuve que les femmes peuvent prendre des mesures simples au premier trimestre de la grossesse pour réduire considérablement leurs risques de développer une pré-éclampsie”

WhatsApp Logo Tchattez ici avec nous
X