baies rouges
Recettes gratuites

Guérir naturellement les fibromes et polypes endométriaux

Les polypes endométriaux sont des tumeurs bénignes qui prennent naissance dans la muqueuse interne de l’utérus, c’est-à-dire dans la paroi interne. Les polypes endométriauux et les fibromes utérins sont sensibles aux hormones sexuelles et leur formation peut être précisément à l’origine du déséquilibre hormonal.

Les experts ont mis au point au point un remède naturel à base de plante. Ce remède est inspiré des traitements efficaces utilisés par les médecins traditionnels en Afrique. La science associée aux techniques rudimentaires nous permet de créer des tisanes qui répondent à plusieurs standards.

Pour découvrir notre remède naturel contre les polypes endométriaux cliquer ici !

Polype utérin

Pour découvrir notre solution naturelle contre les fibromes utérins cliquer ici !

Fibrome utérin

Vous pouvez nous contacter par whatsapp au +33644661758 ou au +22990312738 appels direct et whatsapp

Troubles et déséquilibres hormonaux

Les polypes endométriaux et fibromes utérins sont également sensibles à la cyclicité des hormones, qui changent selon les périodes (cycle ovarien et cycle utérin ou menstruel) et, après son apparition, compromettent davantage l’équilibre hormonal. Il a été constaté dans des études médicales que les néoplasmes de l’utérus produisent des hormones, appelées “fausses hormones”, qui envoient à l’hypophyse (glande cérébrale qui dirige la production d’hormones de tout le corps) de faux messages d’hormones présentes dans le cercle. De cette façon, l’hypophyse, détectant la présence de celles-ci, n’envoie pas la directive de produire des hormones aux glandes affectées, pour lesquelles un nouveau déséquilibre hormonal est créé.

Approche officielle alternative et naturopathie

La médecine officielle, dans ces cas, établit une intervention chirurgicale, dans le cas de polypes endométriaux d’une certaine taille, sinon elle ordonne une cure hormonale, ou la soi-disant “pilule contraceptive”.

Il a cependant été constaté que les traitements hormonaux prolongés facilitent, dans un pourcentage à ne pas sous-estimer, l’apparition d’un cancer du sein, tumeur maligne du sein.

Équilibre hormonal et inflammation

Aujourd’hui, la tâche de la médecine alternative est, tout d’abord, de rétablir l’équilibre hormonal perdu et d’éliminer l’inflammation, souvent présente dans l’apparition de néoformations dans l’utérus. La naturopathie vise également à enquêter sur les causes pouvant résulter de cette nouvelle formation.

Naturopathie et composante psychologique

La composante psychologique ne doit pas être sous-estimée. Certes, la cause profonde est présente pour être retracée avant l’apparition du premier polype. Il est donc bon d’être conscient du fait qu’il peut y avoir une composante psychologique, y penser aiderait sûrement à comprendre la cause d’origine.
Comment contrer l’apparition des polypes utérins et quelle aide vous pouvez utiliser

Phytothérapie et nutrition

Comme déjà mentionné, il est nécessaire d’éliminer l’inflammation de la muqueuse utérine et de rétablir l’équilibre hormonal.

Plantes utiles pour les déséquilibres hormonaux féminins (kystes ovariens, fibromes)

  • Rubus (framboise)
  • Cassis

Outre sa participation au rétablissement de l’équilibre hormonal le cassis a plusieurs autres propriétés. Cette plante améliore le fonctionnement du système cardiovasculaire, augmente la résistance de l’organisme à diverses maladies, améliore le travail du cortex surrénal et, dans le diabète, abaisse la glycémie. Une infusion de feuilles avec des branches est utilisée comme anti-inflammatoire et diaphorétique pour le rhume, la toux, la bronchite, la coqueluche. Pour les maux de gorge, les maux de gorge, l’enrouement, se gargariser avec une infusion ou boire chaud avec l’ajout de miel. Cette perfusion est un diurétique efficace pour l’œdème, les maladies rénales, l’incontinence urinaire, la lithiase urinaire et l’inflammation de la vessie.

  • le Sequoia gigantea

Les jeunes pousses de Sequoia contiennent des flavonoïdes (rutine, quercitrine etc.) et des composés phénoliques; dans la partie en bois il y a des cyclols: séquoitol, myoinositol et pinitol. Combiné au bourgeon de cassis, on obtient un remède avec une propriété inflammatoire très intéressante.

  • Canneberge

Selon une étude publiée dans l’édition 2014 de Clinical Infectious Disease, les suppléments de canneberge sont utiles pour prévenir les infections des voies urinaires en étant efficaces et rentables. Les canneberges sont une excellente source de quercétine polyphénolique, un puissant antioxydant qui, selon les scientifiques, a des effets anti-inflammatoires et un effet bénéfique sur le système cardiovasculaire. Certaines études montrent également que la quercétine a un effet positif sur les microbiomes intestinaux, aidant les bactéries intestinales saines à se multiplier.

Toute la gemmothérapie!

Se débarrasser naturellement des polypes endométriaux

Pour vous débarrasser rapidement des polypes de l’endomètre et améliorer le bien-être, vous pouvez utiliser des médicaments à base de plantes avec des médicaments. Seule la méthode est utilisée comme auxiliaire et après consultation d’un médecin. Recettes pour des médicaments sains:

  • Les orties sont mélangées dans des proportions égales avec les cynorrhodons et la purée de cassis. Un mélange de (50) g ​​est brassé dans 500 ml d’eau bouillante et laissé à réchauffer pendant une heure. Consommez 200 ml de boisson filtrée deux fois par jour. La durée du cours est de 4 semaines.
  • Pendant un mois, il est recommandé d’utiliser 30 g de fruits de viorne tous les jours. Les baies sont mangées à la pièce, en mâchant bien.
  • La camomille est mélangée dans des proportions égales avec l’écorce de chêne, la renouée, l’ortie. Les matières premières, à raison de 30 g, sont brassées dans un litre d’eau. Le produit est bouilli, puis l’heure est insistée. Utilisez du liquide de seringue filtré. La procédure est effectuée deux fois par jour.

Nutrition:

IL est recommandé de consommer des aliments riche en :

  • Sélénium

Le sélénium est un minéral essentiel au bon fonctionnement de notre corps. Nous l’obtenons par l’alimentation et il exerce diverses fonctions biologiques, principalement des antioxydants. Il agit également sur le système thyroïdien et participe au métabolisme lipidique. Il est plus présent dans les aliments suivant: grains entiers ; poissons et fruits de mer ; carnes ; certains types de légumes (oignon, asperges) ; des graines comme les graines de tournesol.

  • Germanium

Le germanium organique est un puissant antioxydant et anticancéreux. De nombreuses études et expériences ont déjà étudié les avantages, et beaucoup sont toujours en cours. Le germaio, composé organométallique dérivé du germanium, se retrouve naturellement en petites quantités dans quelques aliments: aloe arborescens, ginseng, champignons shitake dans le champignon Reishi, prêle, algue chlorelle et ail.

  • Coenzyme Q10

La coenzyme Q10 est une substance que le corps humain produit naturellement.  Elle contribue à la lutte contre les radicaux libres qui sont à la base du vieillissement cellulaire. Bien que l’autoproduction soit la principale source de coenzyme Q10, il existe des aliments qui en contiennent des quantités modérées et peuvent aider, surtout lorsque le corps n’en produit plus suffisamment. On la retrouve dans le soja, les noix et le poisson.

Nutrition saine: beaucoup de légumes et peu de produits laitiers et de viande

Les produits laitiers d’origine vaccinale doivent être évités. Encore plus s’ils sont affinés ou très fermentés. 
Il faut éviter les aliments toxiques qui, en plus d’alourdir le foie, consomment de précieuses réutilisations d’antioxydants et de vitamines.

Purification et toxines

La détoxification de l’organisme est primordiale pour obtenir le bon équilibre en mouvement. D’ailleurs, la saison nous aide. Ortie des champs (éventuellement en terre non cultivée), chicorée des prés, etc. ils sont d’une grande aide, nous donnant également la possibilité d’être en contact avec la nature. Mangez de nombreux légumes frais et crus (biologiques), utilisez des thés à la mauve et à la mélisse ou purifiez en général.

Buvez beaucoup d’eau naturelle qui lave toujours.

Se garder «propre à l’intérieur» aide non seulement à éliminer les néoplasmes bénins, mais aussi à éviter le risque de réapparition.

Le rétablissement de l’équilibre hormonal ramène évidemment également la régularité menstruelle à la normale.

 

WhatsApp Logo Tchattez ici avec nous
X