MALADIE D’ ALZHEIMER

Qu’est-ce que la maladie d’Alzheimer ?

La maladie d’Alzheimer est une maladie neurodégénérative qui provoque des troubles de la mémoire, de la pensée et du comportement. Petit à petit, une destruction des cellules nerveuses se produit dans les régions du cerveau ayant une relation avec la mémoire et le langage. On associe généralement la maladie d’Alzheimer à une perte de mémoire parce que ce sont les neurones localisés dans la région de l’hippocampe, siège de la mémoire, qui sont les premiers touchés par la maladie.

Progressivement, la personne malade d’Alzheimer a de plus en plus de mal à se rappeler des événements, à reconnaître les objets et les personnes, à se souvenir de la signification des mots. Alzheimer est une maladie qui évolue lentement et dont les symptômes s’aggravent progressivement au fil des années. Les premières années, les pertes de mémoire sont légères, mais plus tard, les malades perdent leur capacité à tenir une conversation et à répondre à leur environnement. C’est la cause la plus fréquente de démence chez l’être humain, elle représente 50 à 80 % des cas de démence. La particularité de la maladie d’Alzheimer réside dans le fait qu’elle évolue lentement et qu’elle touche surtout la mémoire à court terme, dans ses débuts.

Beaucoup de gens pensent que la maladie d’Alzheimer est un processus normal du vieillissement : Ce n’est pas vrai. C’est une maladie à part entière. Même si elle est beaucoup plus fréquente chez les personnes âgées, on constate qu’elle touche parfois des individus âgés de 40 à 50 ans (3% des cas).

Les causes de la maladie d’Alzheimer 

A ce jour, les causes de la maladie d’Alzheimer ne sont pas clairement identifiées. Dans l’immense majorité des cas (99%) de la maladie d’Alzheimer, on ignore la cause, vraisemblablement parce qu’il n’y a pas une cause unique mais plusieurs facteurs qui interviennent (l’âge, l’environnement, risque cardiovasculaires, risque génétiques…). L’âge est le principal facteur de risque avec une prévalence qui est multiplié par 2 tous les 5 ans à partir de 65 ans (2% après 65 ans, 4% après 70 ans, 15% après 80 ans). Aussi, une alimentation peu équilibrée, l’absence d’activité physique et intellectuelle stimulante augmente le risque de maladie d’Alzheimer.

Cependant, dans 1% des cas de la maladie d’Alzheimer, les causes sont identifiés parce que la maladie est causée par la présence de mutations sur des gènes identifiés. Ces cas sont très rares et font figure d’exception. Dans ces cas, lorsqu’un membre de la famille est atteint par la maladie, cela double ou même triple le risque de développer la maladie pour le reste de la famille. C’est pourquoi des familles entières de personnes sont atteintes de la maladie d’Alzheimer.

 

Les symptômes de la maladie d’Alzheimer 

Les pertes de mémoire qui entravent le quotient ne font pas partie du processus normal de vieillissement. Il pourrait s’agir d’un symptôme de la maladie d’Alzheimer. En effet, la maladie d’Alzheimer commence souvent par des troubles de la mémoire. Si un membre de votre entourage ou vous-même à des problèmes de mémoire, faites attention. Consultez immédiatement un médecin pour en déterminer la cause. Les symptômes de la maladie d’Alzheimer sont :

-Pertes de mémoire qui entravent les activités quotidiennes de la personne : C’est le premier et le principal symptôme de la maladie d’Alzheimer.  Il peut s’agir d’oublier des dates importantes, des noms de gens que l’on côtoie quotidiennement, de demander la même information à plusieurs reprises, etc….

-Perte de l’orientation (temps et lieu) : Il arrive souvent qu’une personne qui souffre de la maladie d’Alzheimer oublie où elle se trouve et comment elle est arrivée là. Elle ne sait même plus comment rentrer chez elle.

 -Difficulté à réaliser les tâches familières : La personne atteinte de la maladie d’Alzheimer peut avoir du mal à réaliser des tâches quotidienne qu’elle a fait pendant toute sa vie, comme ranger sa chambre ou même  se souvenir des règles de son jeu préféré. Ce stade grave se termine par la mort de la personne malade, non pas à cause de la maladie, mais à la suite d’autres complications comme une infection, un arrêt cardiaque ou une dénutrition.

-Jugement amoindri : Les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer peuvent éprouver des changements dans leur jugement ou leur capacité à prendre les bonnes décisions. Par exemple, il peut allumer la climatisation alors qu’il fait très froid ou dépenser tout son argent dans des futilités alors qu’il n’en avait pas l’habitude.

-Objets égarés : Les personnes atteinte de la maladie d’Alzheimer rangent parfois leurs objets dans des endroits insolites et ne s’en souviennent même pas (un téléphone dans un four, une montre dans une machine à laver). Elles sont par la suite incapables de les retrouver.

-Changements brusques d’humeur et de la personnalité : La personne malade peut devenir subitement agressive alors qu’elle a toujours été quelqu’un de calme, ou inversement devenir nonchalante alors que c’était une personne très active. Ces changements de traits de caractère ressemblent beaucoup à ceux qui suivent la dépression.

-Les difficultés à s’exprimer : La personne atteinte de la maladie d’Alzheimer a parfois des difficultés à trouver ses mots. Cette aphasie peut causer une perte progressive de la parole.

 

 

 

Le diagnostic

Même si à ce jour, la maladie d’Alzheimer est incurable, on peut considérablement ralentir sa progression. Il est alors primordial que le diagnostic soit vite posé pour de mettre en pratique la prise en charge adaptée à la maladie. Toutes les études prouvent un diagnostic rapide et précis permet au malade de garder un tissu social et freine la progression de la maladie. Aussi cela permet à son entourage de vite prendre toutes les précautions requises.

Pour établir le diagnostic de la maladie, le médecin généraliste réorientera le patient vers un centre mémoire spécialisé dans le diagnostic de la maladie d’Alzheimer. Cependant, le diagnostic de maladie d’Alzheimer n’est généralement pas posé dès la première consultation dans un Centre spécialisé. Les médecins ont conscience du fait que posé un diagnostic concernant la maladie d’Alzheimer, c’est tout changer dans la vie du patient et dans celle de son entourage. Ils veilleront donc à établir un diagnostic certains qui ne laisse aucune place au doute avant de vous informer de quoi que ce soit.

Il y a plusieurs éléments qui permettent aux médecins de confirmer ou d’infirmer si le patient souffre d’Alzheimer. Tout d’abord, ils commenceront par un examen oral du patient et de son entourage (les oublis, nature des oublis, le rapport au temps, des changements dans les habitudes de vie, ou des troubles de l’humeur par exemple). Les tests qui permettent d’évaluer les facultés cognitives du patient sont réalisés (des tests de vision, d’écriture, de mémoire, de résolution de problèmes).En cas de besoin, le médecin demandera au patient de passer un examen d’imagerie cérébrale (IRM, imagerie par résonance magnétique) pour d’observer la structure et l’activité des différentes zones de son cerveau. Les examens complémentaires sont réalisés pour un diagnostic plus précis et pour éliminer les causes curables.

Vos questions les plus fréquentes(FAQ)

La maladie l’Alzheimer est-elle mortelle ?         

Même si la maladie d’Alzheimer n’est pas considérée comme une maladie mortelle, elle est cependant responsable des affaiblissements du malade qui peuvent lui être fatal par la suite. Quand on sait que chez une personne malade d’Alzheimer, la capacité à manger et à avaler correctement est perturbée, il y a un risque important de pneumonie dépendamment de l’âge de la personne. La pneumonie est même la cause mortelle la plus courante chez des patients souffrant d’Alzheimer. A cela, il faut ajouter l’augmentation du risque de formation des caillots sanguins dans le cerveau car les malades deviennent agités. La maladie l’Alzheimer entraîne aussi parfois une perte de poids considérable chez un patient, ce qui affaiblit son système immunitaire et le rend plus sensible aux infections mortelles. Il faut aussi ajouter les malades qui, dans leurs crises de démence on fuguer de leur maison et qui on malheureusement fait des accidents mortels de circulation. Le nombre de personnes décédés atteintes de la maladie d’Alzheimer augmente continuellement depuis plusieurs années.

 

La maladie d’Alzheimer est-elle contagieuse ?

A ce jour, aucune preuve de transmission de la maladie d’Alzheimer d’homme à homme n’a été identifiée. La maladie d’Alzheimer n’est donc a priori pas une maladie contagieuse. Toutefois c’est une maladie qui n’est pas encore comprise parfaitement. Il convient donc d’être prudent dans tous les cas.

 

La maladie d’Alzheimer est-elle héréditaire ?

Rassurez-vous ! De manière générale, la maladie d’Alzheimer n’est pas une maladie héréditaire, donc elle ne se transmet pas. Cependant, il y a quelques cas de transmission génétique de la maladie d’Alzheimer. Nous savons aujourd’hui qu’il en existe une forme familiale, qui est extrêmement rare (0,1 % des cas).

WhatsApp Logo Tchattez ici
X