INFERTILITE FEMININE

LES CAUSES

Les causes de l’infertilité féminine

L’infertilité féminine peut avoir plusieurs causes. Il s’agit notamment de :

-Les troubles hormonaux : Ces troubles hormonaux peuvent être causés par certains traitements médicamenteux, mais aussi par la pollution. Aujourd’hui, l’environnement dans lequel nous vivons (substance chimique, pollution) et notre alimentation nous exposent de plus en plus à des substances toxiques : les perturbateurs endocriniens.

-Une obstruction des trompes de Fallope : L’obstruction des trompes est responsable d’environ 25% des cas d’infertilité féminine. Pour que vous puissiez tomber enceinte et avoir une grossesse normale, il est indispensable qu’au moins une de vos deux trompes fonctionne normalement.

-Fibrome, polypes utérins, kystes ovarien : La présence d’un ou de plusieurs polypes, fibromes ou des ovaires polykystiques (SOPK) réduit également la fertilité car ces tumeurs gênent l’implantation de l’embryon. Ils augmentent ainsi le risque de fausse couche.

LES SYMPTOMES

Les symptômes de l’infertilité féminine

Les symptômes que vous pouvez ressentir suite à une infertilité féminine dépendent de la cause de l’infertilité. Par exemple, si votre infertilité est liée à une endométriose, vous aurez des règles douloureuses. Par contre, si votre infertilité est causée par le syndrome des ovaires polykystiques, peut ressentir des douleurs lors des rapports sexuels. Cependant, l’absence de grossesse constitue le principal symptôme de l’infertilité féminine.

Cependant, même pour une femme ne souffrant d’aucuns problèmes de fertilité, concevoir un enfant peut naturellement prendre du temps. Un couple ne devrait pas se tenir pour infertile avant d’avoir essayé de concevoir sans succès pendant au moins 1 ans. Cependant, si une grossesse n’intervient pas après ce délai, nous vous conseillons fortement de prendre rendez-vous avec un médecin afin d’effectuer un large test de fertilité. Certains gynécologues sont spécialistes de l’infertilité, mais un généraliste pourra tout aussi bien vous orienter vers le bon professionnel.

LES FACTEURS DE RISQUE

Les facteurs de risque d’une infertilité féminine

-L’âge : C’est un facteur très important d’infertilité car la fécondité des femmes baisse avec l’âge. La fertilité chute progressivement à partir de 30ans : la probabilité mensuelle pour une femme d’être enceinte est de 25% à 25 ans à chaque cycle, puis de 12% à 30 ans, et seulement de 6% à 40 ans. Celles qui en ont dépassé la quarantaine, ont naturellement beaucoup plus de difficultés à concevoir, même en ayant recours à un traitement.

-La condition physique : C’est un facteur essentiel qui a une grande influence sur votre fertilité. Vouloir un bébé rime avec bonne santé. Une femme en surpoids ou, au contraire, anorexique aura beaucoup plus de difficultés à tomber enceinte.

-L’hygiène de vie : Le tabac, la consommation d’alcool et de caféine représentent des obstacles probables à la fécondation. Ils peuvent aussi augmenter les risques d’avortement spontané

LE DIAGNOSTIC

Le diagnostic de l’infertilité féminine

Lorsque vous avez des difficultés à tomber enceinte, il est indispensable pour vous de consulter un gynécologue. A l’aide d’une série de test, il pourra déterminer la cause exacte de votre infertilité : analyses sanguines, frottis vaginal, hystérosalpingographie, échographie pelvienne, bilan hormonal etc…. Dans certains cas, il vous fera subir un test post-coïtal (test de huhner). Ce test consiste à examiner au microscope la glaire secrétée par le col de l’utérus dans les jours qui précèdent l’ovulation afin de vérifier si les spermatozoïdes la pénètrent.

IMG-20180608-WA0012


ACHETER MAINTENANT

WhatsApp Logo Tchattez ici avec nous
X