ARTHROSE

Qu’est-ce que l’arthrose ?

L’arthrose est la forme d’arthrite la plus courante. C’est une maladie qui touche environ 17 % de la population, surtout les plus âgés. On estime aujourd’hui que 66% des patients atteints d’arthrose ont plus de 40 ans. L’arthrose touche plus les femmes que les hommes. Elle peut être définie comme étant une atteinte chronique des articulations entrainant peu à peu une destruction anormale du cartilage. C’est le rhumatisme le plus fréquent. L’arthrose est une maladie chronique silencieuse qui évolue lentement sans que le malade ne s’en aperçoive. Elle peut affecter toutes les articulations. Les articulations les plus fréquemment concernées par l’arthrose sont les hanches, les genoux, la colonne vertébrale et les doigts. Souvent, la gêne quotidienne associée à l’arthrose est variable et la douleur modérée, augmente en fin de journée. Nous vous recommandons de laisser d’articulation au repos pendant ces crises. Toutefois, il est important de dire qu’il n’y a pas nécessairement de relation entre l’importance des lésions visibles sur les clichés radiographiques et vos douleurs. En d’autres termes, une arthrose « grave» sur les radios peut ne pas provoquer aucune douleur et il est possible que vous ressentiez des douleurs importantes alors que les radiographies ne montrent pas de dégâts importants.

Les causes de l’arthrose 

Quand on souffre d’arthrose, quelques soit l’âge, on cherche toujours à connaitre la cause. Les causes qui entraînent l’arthrose ne sont pas toutes très claires. Toutefois, au lieu de parler de causes de l’arthrose, mieux vaut parler de facteurs favorisant l’apparition ou l’aggravation de l’arthrose. Il s’agit de :

-L’âge : il y a une relation très forte entre l’âge et l’augmentation de la fréquence de l’arthrose. L’arthrose en en effet une maladie qui augmente avec l’âge. On considère aujourd’hui que 66% des patients atteints d’arthrose ont plus de 40 ans et que 80% des personnes de plus de 75 ans souffrent aussi d’arthrose. Mais cela ne signifie pas pour autant qu’il est normal de souffrir d’arthrose quand on vieillit. C’est une vraie maladie.

-L’obésité : L’excès de poids favorise l’apparition et/ou l’aggravation de l’arthrose. En effet, l’obésité est responsable d’un excès de charge qui peut avoir des conséquences néfastes sur vos articulations. Le surpoids entraine une pression excessive sur les articulations dont le cartilage va s’user plus rapidement. L’obésité impacte surtout les articulations travaillant en charge comme la colonne vertébrale et surtout le genou. L’arthrose du genou s’appelle gonarthrose. On estime que les personnes en surpoids ont 5 fois plus de risques de souffrir d’arthrose que les personnes de corpulence normale. Si vous êtes en surpoids et que vous souffrez d’arthrose, il sera très bénéfique pour vous de perdre du poids, soit en faisant un sport ou en modifiant votre alimentation. En effet, lorsqu’une personne obèse perd seulement 10% de son poids, elle soulage une grande partie de douleurs liées à l’arthrose.

-L’hérédité : le facteur génétique, même s’il n’est pas prédominant, joue aussi un rôle dans l’apparition de l’arthrose. Grace à des études qui ont été menés sur des jumeaux, on sait que certaines formes d’arthrose ont une composante génétique plus ou moins importante. L’héritabilité de l’arthrose varie en fonction de la localisation. On sait qu’elle est d’environ 40% au niveau du genou, 60% au niveau de la hanche, 65% au niveau des mains et 70% au niveau de la colonne vertébrale.

 

Les symptômes de l’arthrose 

Les symptômes de l’arthrose changent d’une personne à une autre. Dans la moitié des cas environ, l’arthrose, pourtant visible à la radiographie, n’entraine aucun symptômes. On dit que la maladie est silencieuse ou asymptomatique. Toutefois, dans certains cas, des symptômes peuvent apparaitre. La douleur est le symptôme principal de l’arthrose. Elle change en fonction de l’articulation touchée. La douleur est de type “mécanique” car elle présente les caractéristiques suivantes :

-elle est provoquée et amplifiée par le mouvement 

-elle disparait ou diminue quand l’articulation est au repos

-elle est souvent moins importante le matin, ensuite elle augmente dans la journée pour atteindre son maximum dans la soirée

-Elle empêche généralement de dormir, mais elle peut aussi entraîner des réveils pendant la nuit

-elle réapparaît quand l’articulation touchée est soumise à un effort : la marche pour l’arthrose de hanche, monter un escalier quand c’est le genou, et lever le bras pour l’épaule…

La gêne fonctionnelle est une réduction de la mobilité de l’articulation touchée par l’arthrose. Elle change selon l’activité que la personne pratique. Alors, un joueur de football sera beaucoup plus gêné par une arthrose du genou qu’un patient qui ne pratique aucun sport. De même qu’un guitariste sera très gêné par une arthrose des doigts, même si elle est légère. Les articulations arthrosiques ne sont, généralement, ni rouges, ni chaudes. Elles peuvent être gonflées quand s’installe un épanchement liquidien (épanchement de synovie), ce qui est particulièrement courant au niveau des genoux.

 

 

 

 

Le diagnostic de l’arthrose

Dans l’immense majorité des cas, le médecin peut diagnostiquer l’arthrose après vous avoir posé des questions sur vos symptômes (nature et intensité de vos douleurs, présence d’une gêne articulaire) et vous avoir soigneusement examiné. Toutefois, il n’y a que la radiographie standard de l’articulation en montrant des images caractéristiques qui peut confirmer le diagnostic. Cette dernière va permettre de retrouver les principales caractéristiques de l’arthrose. Le recours à des examens plus sophistiqués tels que le scanner ou l’IRM est rare. Mais il peut être utile surtout dans les cas débutants, chez les sujets jeunes, ou lorsqu’on recherche des atteintes associées.

Arthrose et arthrite : points communs et différences

Lorsqu’une ou plusieurs de vos articulations vous fait mal, il n’est pas toujours facile de savoir s’il s’agit d’arthrose ou d’arthrite. Même si l’arthrose et l’arthrite sont deux pathologies de la famille des rhumatismes, elles ont des différences. L’arthrose est une atteinte « mécanique » de l’articulation, cela signifie que le cartilage s’altère en grande partie à cause du vieillissement, à cause de l’usure. Quant à l’arthrite, c’est une atteinte inflammatoire de l’articulation avec la sécrétion d’une substance : les quinines. Les quinines entrainent la destruction de l’articulation. L’arthrite est causée par une infection. Pour faire simple, l’arthrose fait mal quand on marche, quand on court, quand on fait des efforts, l’arthrose fait mal de façon mécanique dans la journée. Quand il s’agit d’arthrite au contraire, la douleur est de type inflammatoire, nocturne, en fin de nuit, et elle n’est pas calmée par le repos. Les causes et les traitements de ces deux pathologies sont donc très différents.

WhatsApp Logo Tchattez ici
X