FIBROMES UTERINS

Qu’est-ce qu’un fibrome ?

Les fibromes sont des tumeurs bénignes développées au dépend du muscle utérin et constituent la tumeur féminine la plus fréquente. Le fibrome utérin est appelé aussi Myome ou Léiomyome utérin. On estime qu’entre 30 et 45 ans, 40% des femmes ont eu ou auront un fibrome. Ce pourcentage augmente considérablement avec l’âge. Les fibromes sont très fréquents chez les femmes noires (Afrique, Antilles). Elles ont généralement des fibromes plus gros, plus nombreux et qui surviennent à un âge relativement avancé. La majorité des fibromes ne présentent aucuns symptômes (asymptomatiques). Généralement découvert par hasard lors d’un examen gynécologique de routine avant ou après l’accouchement, ces tumeurs sont bénignes et ne sont en aucun cas cancéreuses. C’est la raison pour laquelle Il n’est pas obligatoire d’opérer tous les fibromes. Toutefois, tout fibrome non opéré doit être surveillé tous les six mois.

Heureusement, nous avons des remèdes uniquement faits à base de plantes très efficaces pour lutter contre les fibromes. Il est à noter qu’aucun traitement au monde n’à 100% de taux d’efficacité.

 

Les types de fibromes utérins

On distingue 3 types de fibromes de l’utérus selon leur emplacement

-Les fibromes interstitiels ou intramuraux : Ils se forment dans la couche musculaire de la paroi de l’utérus. Ils représentent près de 70 % de l’ensemble des fibromes.

-Les fibromes sous-séreux : Ils croissent vers l’extérieur de l’utérus et y sont parfois rattachés par un pédicule.

-Les fibromes sous-muqueux ou endocavitaires : Ces fibromes occupent de l’espace dans la cavité utérine, parce qu’ils se forment sous la muqueuse de l’utérus. Ces fibromes sont les plus rares, mais ils entraînent souvent d’abondants saignements.

Les causes des fibromes utérins 

Les fibromes sont des tumeurs bénignes développées au dépend du muscle utérin et constituent la tumeur féminine la plus fréquente. Le fibrome utérin est appelé aussi Myome ou Léiomyome utérin. On estime qu’entre 30 et 45 ans, 40% des femmes ont eu ou auront un fibrome. Ce pourcentage augmente considérablement avec l’âge. La cause d’apparition des fibromes utérins n’est pas clairement élucidée actuellement. Cependant, un déséquilibre hormonal (excès d’œstrogène ou insuffisance en progestérone) peut en favoriser le développement. Mais il existe plusieurs facteurs de risque qui influent sur leur développement.

 

Les facteurs de risque du fibrome

-Le facteur génétique : les femmes noires (africaines ou afro américaines) ont trois fois plus de chances de développer des fibromes, comparativement aux autres femmes.

-L’âge : même si on peut observer l’apparition ou le développement de fibromes chez de jeunes femmes, le maximum de fréquence se situe en période preménopausique (40-50 ans).

-Un facteur héréditaire certain : il est fréquent d’observer des fibromes chez des femmes dont la mère ou la sœur a eu un fibrome.

-L’obésité : Les fibromes apparaissent plus fréquemment chez les femmes qui ont des problèmes de surpoids importants et chez les femmes qui n’ont jamais eu d’enfant.

Nous tenons à vous dire que le fait de présenter une ou plusieurs des caractéristiques que nous vous avons énumérés ci-dessus ne signifie pas forcément que vous avez des fibromes utérins. Loin s’en faut. Cela veut simplement dire que les probabilités que vous avez d’en développer sont plus élevées que chez les autres femmes. Aussi, la plupart du temps, les fibromes s’atrophient et régressent après la ménopause s’ils n’étaient pas trop gros auparavant.

 

Les symptômes et conséquences des fibromes utérins

Un certain nombre de fibrome n’auront aucuns symptômes (asymptomatiques) et seront découverts à l’occasion d’un examen gynécologique systématique. Cependant, les fibromes utérins peuvent avoir plusieurs conséquences sur votre santé. La taille des fibromes, le nombre des fibromes et l’emplacement des fibromes sont autant de facteurs qui influencent l’apparition et l’intensité des symptômes.

La majorité des fibromes se traduisent par des saignements. Leurs symptômes sont les suivants :

-Infertilité (Difficulté à tomber enceinte)

-Fausses couches

-Augmentation en abondance et en durée des règles (ménorragie)

-Saignements hors de la période des règles (métrorragies)

-Des douleurs intenses dans le bas du ventre.

Lorsque le fibrome à une taille importante, il peut grandir dans le muscle utérin ou à l’extérieur. Vous pouvez ressentir alors une sensation de pesanteur et des douleurs conséquentes. Cela entraine plusieurs réactions comme une envie fréquente d’uriner, des constipations, des ballonnements. Notre traitement vous permettra de vous débarrasser de tous ces symptômes et il vous aidera à vous sentir mieux.

 

 

Fibrome et grossesse

Nous tenons à vous dire que la majorité des femmes qui ont des fibromes sont fertiles et elles vivront des grossesses dans les conditions normales. Malheureusement, dans certains cas, un fibrome de grande taille peut obstruer vos trompes de Fallope et empêcher la nidation de l’embryon. Ce qui empêche la grossesse. Quand vous êtes en couple et qu’une grossesse tarde, il est totalement justifié de traiter vos fibromes car ils réduisent de façon considérable votre fertilité et peuvent être la cause de fausses couches. Les fibromes utérins ainsi peuvent vous empêcher d’avoir un enfant.

Les fibromes utérins peuvent être aussi une cause de complication pendant votre grossesse. Une femme enceinte qui a des fibromes utérins a beaucoup plus de chances de faire une fausse couche qu’une femme qui n’en a bas. Cela dépendra beaucoup de la taille, du nombre et de l’emplacement de vos fibromes.

Parmi les complications pendant la grossesse dont les fibromes peuvent être la source, nous avons les accouchements prématurés. Cela est lié à la survenue de contractions utérines prématurées, à la compression du fœtus par les fibromes ou à une rupture prématurée de la poche des eaux. Pour finir, les fibromes utérins sont parfois responsables d’hémorragies à la délivrance. Cela est dû à une mauvaise rétraction après l’accouchement. Le traitement que nous vous proposons vous permettra de rétablir votre fertilité et de vivre une grossesse normale.

Dans le cas où le désir du traitement de vos fibromes survient après une fausse couche ou est motivé par le souhait d’avoir un enfant, veuillez nous en informer. Nous en tiendrons compte dans la composition du produit pour votre traitement afin qu’il soit le mieux adapté possible à votre situation.

Vos questions les plus fréquentes(FAQ)

Les fibromes font ils grossir ?

La plupart des fibromes utérins sont de petites tailles. Ils ont donc un impact relativement faible sur la prise de poids. Néanmoins dans certains cas, quand ils sont mal pris en charge ou tardivement, ils peuvent devenir très gros.  En effets, les fibromes ont la particularité d’être irrigués par des vaisseaux sanguins issus de l’artère utérine. Le sang va nourrir ces fibromes et même s’ils sont bénins, ils vont avoir tendance à grossir au fil des années. Certains atteignent la taille d’un pamplemousse. Dans certains cas heureusement plus rares, certains fibromes utérins peuvent même atteindre la taille d’un ballon de football et l’abdomen peut grossir légèrement.la femme peut avoir l’air d’être enceinte de quelques mois.

 

Les fibromes utérins peuvent-ils disparaitre tout seuls ?

Les fibromes ne disparaissent jamais. Ils réduisent de taille à la ménopause pour arriver à des tailles vraiment minuscules. Nous allons vous expliquer pourquoi.

Lorsque les femmes atteignent la ménopause, l’activité folliculaire s’arrête. Les ovaires ne sont donc plus capables de secréter, même sous l’effet d’une stimulation des hormones sexuelles. Suite à la réduction du taux de vos hormones, les fibromes vont alors régresser et se calcifier.

Plusieurs des techniques médicales utilisées pour vous guérir des fibromes sont d’ailleurs basées sur ce principe. En effet, les médecins se sont tournés vers Les antagoniste à la LHRH. Ce sont des molécules visant à mettre en place une ménopause artificielle. Malheureusement, cette technique de traitement inclue tous les autres effets néfastes de la ménopause (bouffée de chaleur, carence hormonale, fatigue).

 

Quelles sont les différences entre un fibrome utérin et un polype ?

Il existe plusieurs différences entre un fibrome et un polype. Il s’agit de :

La taille : les polypes utérins sont de petites tailles (de quelques millimètres à plusieurs centimètres grands maximum).Ce qui n’est pas du tout le cas d’un fibrome dont la taille peut varier d’un grain de beauté à un melon

La composition : Le polype se compose de tissus endométrial alors que le fibrome se compose de tissus musculaires durs.

                                                                                

Les fibromes peuvent il être cancéreux ?

Les fibromes sont des tumeurs bénignes non cancéreuses. Un fibrome n’évoluera jamais vers un cancer

WhatsApp Logo Tchattez ici
X